Argonay : la CFDT réclame une gestion humaine