Argenteuil - Réduction du temps de travail


Un projet porté de tout temps par la CFDT

Régulièrement le débat sur la semaine de 32 heures, la semaine de 4 jours, refait surface.

Mais de nombreuses questions se posent :

  • Payé combien ?
  • Quid des salariés à temps partiel 80% ?
  • Que deviendrait l’APTT ?
  • Que deviendrait nos RTT ?

Alors la grève… Mais pour obtenir quoi précisément ?


Pour la CFDT, à l’origine des 35h en 1997 et du dispositif carrière longue en 2003, l’approche se doit d’être plus globale.

Plus qu’une posture autour d’un simple chiffre – les 32h – il nous semble qu’on ne peut pas évoquer la réduction du temps de travail sans évoquer parallèlement l’aménagement de celui. Cela pour se prémunir de son intensification qui nuirait, de fait, à la santé et aux conditions de travail des salariés. Plus encore pour celles et ceux soumis à des conditions de travail pénibles.

Aujourd’hui, dans le débat National, la logique est inverse : On demande aux gens de bosser plus longtemps alors que, physiquement, certains ne tiennent pas le coup...

C’est pourquoi la CFDT a une approche moins simpliste, qui consiste à avancer sur la conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle.

L’attente est forte chez les salariés ! Certains aspirent, non pas à modifier la durée du travail, mais à dégager de nouvelles marges de manoeuvre et ce, tout au long de la carrière davantage qu’à la fin de la vie active.

Par ailleurs, la question des aidants est aussi un sujet qui doit s’intégrer au débat sur la réduction du temps de travail. En effet, nous sommes aujourd’hui la 1ère génération à devoir accompagner nos parents en fin de vie, et parfois à avoir des enfants à charge ou des petits-enfants à s’occuper.

Mais il n’est pas rare que les salariés aidants « gèrent » ces situations en utilisant leur jour de RTT ce qui, disons-le, n’est pas leur finalité première. Il faut donc y remédier.

Arrêtons de penser la durée du travail sur une base hebdomadaire !

Plutôt que de parler d’un passage à 4 jours ou à 32h, la CFDT préfère parler de « banque de temps ». Une sorte de CET Universel et Interprofessionnel qui permettrait à tous les salariés de verser des jours de RTT ou de congés, et de les utiliser selon leurs besoins ou leurs envies, au fil de leur parcours professionnel, tout au long de la vie professionnelle et indépendamment des entreprises fréquentées.

Dans un contexte où de nombreux salariés se posent la question du sens de leur travail, la CFDT veut pouvoir penser la durée du temps de travail tout au long de la vie professionnelle. Pour mieux articuler parcours professionnel et projets de vie.

Réduire le temps de travail peut être un atout pour l’avenir, à condition d’éviter le piège des approches simplistes ou caricaturales.



Argenteuil - Réduction du temps de travail Argenteuil - Réduction du temps de travail